La caféine est un alcaloïde amer, blanc de xanthine cristalline et une drogue stimulante. La caféine est présente dans des quantités variables dans les graines, les feuilles et les fruits de certaines plantes, où il agit comme un pesticide naturel qui paralyse et tue certains insectes se nourrissant de plantes, mais aussi de renforcer la mémoire de récompense des pollinisateurs. Il est plus couramment consommé par les humains dans des infusions extraites de la graine du caféier et les feuilles du théier, ainsi que de divers aliments et boissons contenant des produits dérivés de la noix de kola. Autres sources comprennent l’yerba maté, guarana baies, guayusa et le houx yaupon.

 

Chez l’homme, caféine agit comme un stimulant du système nerveux central, temporairement conjurer la somnolence et la restauration de vivacité d’esprit. C’est le monde plus largement consommé drogue psychoactive, mais contrairement à beaucoup d’autres substances psycho-actives, il est légal et non réglementée dans presque toutes les régions du monde. Boissons contenant de la caféine, comme le café, thé, boissons gazeuses et boissons énergétiques, profitez de grande popularité. En Amérique du Nord, 90 % des adultes consomment de caféine par jour.[1]

 

Partie de la caféine de raison est classée par la nourriture et Administration de drogue, généralement reconnues comme inoffensives, c’est que les doses toxiques (plus de 10 grammes pour un adulte moyen) sont beaucoup plus élevées que les doses généralement utilisées (moins de 500 milligrammes). Consommation ordinaire comporte des risques de santé faible, même lorsque exercé pendant des années – il peut y avoir un léger effet protecteur contre certaines maladies, y compris la maladie de Parkinson, [2] [3] [4], la maladie cardiaque et certains types de cancer. Certaines personnes ressentent des troubles du sommeil si leur consommation de caféine, surtout pendant les heures de la soirée, mais d’autres montrent peu de perturbation et l’effet de la caféine sur le sommeil est très variable.

 

Preuve d’un risque de grossesse est équivoque, avec certaines autorités de conclure qu’il est sage pour les femmes enceintes de limiter la consommation à l’équivalent de deux tasses de café par jour ou moins.[5][6] la caféine a des effets diurétiques douces et pressives lorsqu’il est administré aux personnes qui ne sont pas utilisés, mais les utilisateurs réguliers développent une tolérance à cet effet, et études n’ont généralement pas soutenir l’idée commune que consommation ordinaire contribue significativement à la déshydratation. Avec une utilisation intensive, la tolérance se développe rapidement à des effets autonomes tels que la fréquence cardiaque élevée et contractions musculaires, mais pas à la cognitive ou des effets de l’excitation de la caféine. La mesure dans laquelle la caféine peut produire des restes d’addiction dépendance et de la caféine, un sujet de controverse dans la littérature médicale.

 

Effets stimulants
La caféine est un stimulant du métabolisme, [7] du système nerveux central et sert à la fois récréative et médicalement pour réduire la fatigue physique et de restaurer la vigilance en cas de somnolence. Elle produit un éveil accru, plus rapide et plus claire flux de pensée, concentration accrue et une meilleure coordination de l’ensemble.[8] la quantité de caféine nécessaire pour produire des effets varie d’une personne à l’autre, selon la taille et le degré de tolérance. Les effets commencent à moins d’une heure après consommation, et une dose modérée s’estompe généralement au bout de cinq heures environ.[8]

 

Caféine a un certain nombre d’effets sur le sommeil, mais n’affecte pas tous les gens de la même manière. Il améliore les performances au cours de la privation de sommeil, mais peut conduire à l’insomnie ultérieur.[9] en travailleurs de quarts, elle conduit à moins d’erreurs causées par la fatigue.[10] en athlétisme, des doses modérées de la caféine peuvent améliorer, sprint, endurance [11], [12] et la performance sportive de l’équipe, [13], mais les améliorations ne sont généralement pas très grandes. Fait intéressant, certaines preuves suggèrent que le café ne produit pas les effets ergogéniques observées dans d’autres sources de caféine.[14] des doses élevées de caféine, cependant, peuvent altérer la performance athlétique en interférant avec la coordination.[15] la preuve démontre que, contrairement aux conseils communs, caféine peut être utile à haute altitude.[16]
Caféine peut avoir des effets négatifs sur les troubles anxieux.[49] un certain nombre d’études cliniques ont montré une association positive entre la caféine et effets anxiogène et/ou le trouble panique.[50][51] à des doses élevées, généralement supérieures à 300 mg, caféine peut provoquer et aggraver l’anxiété [52] ou, rarement, déclencher de manie ou psychose. À dose modérée caféine peut réduire les symptômes de la dépression et le risque de suicide plus faible.[45] en doses modérées caféine généralement n’affecte pas l’apprentissage ou mémoire, [53] et peut améliorer les fonctions cognitives, en particulier chez les personnes qui sont fatigués, probablement à cause de son effet sur la vigilance.[54] pour certaines personnes, l’anxiété peut être réduite beaucoup en supprimant l’utilisation de la caféine.[55]
Toxicité de la caféine
Surdose de caféine peut entraîner un état de stimulation excessive du système nerveux central appelé intoxication de caféine (305.90 DSM-IV).[44] ce syndrome se produit généralement uniquement après l’ingestion de grandes quantités de caféine, plus les montants trouvés dans des boissons caféinées typiques et des comprimés de caféine (par exemple, plus de 400 – 500 mg à la fois). Les symptômes de l’intoxication de caféine sont comparables aux symptômes de surdoses d’autres stimulants : ils peuvent inclure agitation, s’agiter, anxiété, excitation, insomnie, rougeur du visage, diurèse, troubles gastro-intestinaux, muscle secousses, flot de pensées et discours, irritabilité, rythme cardiaque rapide ou irrégulier et agitation psychomotrice.[56] dans le cas d’overdoses plus importantes, manie, dépression, erreurs de jugement, désorientation, désinhibition, délire, hallucinations, ou psychose peut-être survenir, et rhabdomyolyse (destruction de cellules musculaires) peut être provoquées.[57][58]
Surdosage extrême peut entraîner la mort.[59][60] la dose létale médiane (DL50) administrée par voie orale est de 192 milligrammes par kilogramme chez les rats. La DL50 de caféine chez l’homme dépend de la sensibilité individuelle, mais elle est estimée à environ 150 à 200 milligrammes par kilogramme de corps masse soit environ 80 à 100 tasses de café pour un adulte moyen.[61] même si atteindre lethal dose de caféine serait difficile avec le café régulier, il est plus facile d’atteindre des doses élevées avec des pilules de caféine et la dose létale peut être plus faible chez les personnes dont la capacité de métaboliser la caféine est altérée. Hépatopathie chronique est un facteur qui peut ralentir le métabolisme de la caféine.[62] il a eu une annonce de la mort d’un homme qui avait une cirrhose du foie une overdose sur menthes contenant de la caféine.[63][64][65] les drogues comme la fluvoxamine ou lévofloxacine peuvent avoir un effet similaire en bloquant l’enzyme hépatique responsable du métabolisme de la caféine, ce qui augmente les effets centraux et les concentrations sanguines de caféine par cinq.[58][59][60][66] la cause exacte de la mort dans de tels cas est incertaine, mais elle peut résulter de l’arythmie cardiaque conduisant à un arrêt cardiaque.
Traitement de l’intoxication de caféine sévère est généralement favorable, un traitement des symptômes immédiats, mais si le patient a des taux sériques très élevés de caféine, dialyse péritonéale, hémodialyse ou hémofiltration peut être requise.[56]
Dépendance et tolérance
Article détaillé : dépendance caféine
Avec une utilisation répétée, la dépendance physique ou la dépendance peut se produire. En outre, certains effets de la caféine, en particulier les effets autonomes, diminuent au fil du temps, un phénomène connu comme une tolérance. La tolérance se développe rapidement pour certains (mais pas tous) des effets de la caféine, surtout chez les lourd café et consommateurs de boissons d’énergie.[67] certains buveurs de café développent une tolérance aux effets perturbant le sommeil, mais d’autres ne sont apparemment pas.[31]
Retrait
Les symptômes de sevrage – y compris les maux de tête, irritabilité, incapacité à se concentrer, somnolence, insomnie et douleurs à l’estomac, partie supérieure du corps et articulations – peut apparaître dans les 12 à 24 heures après l’arrêt de la consommation de caféine, pic à environ 48 heures et durent généralement de 2 à 9 jours.[68] maux de tête retrait est expérimentés par 52 % des personnes ayant arrêté la consommation de caféine pendant deux jours après une moyenne de 235 mg de caféine par jour auparavant.[69] chez les buveurs de caféine prolongée, des symptômes comme une augmentation de la dépression et l’anxiété, nausées, vomissements, douleurs physiques et intense désir de caféine contenant des boissons sont également rapportés. Interaction, de soutien et de connaissances par les pairs peuvent aider retrait.
Retrait de caféine est catégorisé comme un trouble mental dans le DSM-5 (la 5e édition du Diagnostic and Statistical Manual, publié par l’American Psychiatric Association).[70] Previous versions du manuel incluaient « intoxication de caféine » mais non retrait de caféine.
Consommation mondiale de caféine a été estimée à 120 000 tonnes par an, ce qui en fait la substance psychoactive plus populaire de la planète. Cela équivaut à une portion d’une boisson contenant de la caféine pour chaque personne chaque jour.[82]
La caféine est présente dans nombreuses espèces de plantes, où il agit comme un pesticide naturel, avec des niveaux élevés de caféine étant observés chez les plantules encore développer le feuillage mais manque de protection mécanique ;[83] caféine paralyse et tue certains insectes qui se nourrissent de la plante.[84] niveaux de caféine haute ont également été trouvés dans le sol environnant des plants de café en grains. Par conséquent, caféine est censée avoir une fonction naturelle comme un pesticide naturel et un inhibiteur de germination des graines d’autres plants de café à proximité, ce qui lui donne une meilleure chance de survie.[85] la caféine a également été trouvée pour améliorer la mémoire de récompense des abeilles, améliorant le succès reproductif de la plante.[86]
Les sources courantes de la caféine sont café, thé, boissons gazeuses et boissons énergétiques, des suppléments de caféine et (dans une moindre mesure) chocolat provenant de fèves de cacao.[87] sources de caféine moins couramment utilisées incluent les yerba maté, guarana et ilex guayusa plantes, [88] qui sont parfois utilisés dans la préparation des thés et boissons énergétiques. Deux des noms alternatifs de la caféine, matéine et la guaranine, proviennent les noms de ces plantes.[89]
Les disparités constatées effets entre la caféine naturelle diverses sources pourraient être parce que les sources végétales de caféine contient également très variables d’autres xanthines alcaloïdes, dont la théophylline de stimulants cardiaques et théobromine et d’autres substances telles que des polyphénols qui forment des complexes insolubles avec la caféine.[90][précision nécessaire]
Une des principales sources de caféine, le monde est le « grain de café » (qui est la graine du caféier), dont le café est infusé. Teneur en caféine dans le café varie considérablement selon le type de grain de café et la méthode de préparation utilisée ;[91] même les haricots dans un buisson donné peuvent montrent des variations dans la concentration. En général, une portion de café varie de 80 à 100 milligrammes, pour un seul coup (30 millilitres) d’expresso arabica-variété, à environ sert mg pour une tasse (120 ml) de café filtre.[92][93] café Arabica contient généralement la moitié de la caféine de la variété robusta.[91]
En général, dark-torréfaction a très légèrement moins de caféine que des rôtis plus légers parce que le processus de torréfaction réduit une petite quantité de la teneur en caféine de la fève.[92][93]
Le thé contient plus de caféine que le café en poids sec. Une portion typique, contienne cependant beaucoup moins, car le thé est infusé normalement beaucoup plus faible. Contribuant également à la teneur en caféine sont conditions, techniques et autres variables de transformation de croissance. Ainsi, certains types de thé peuvent contenir un peu plus de caféine que les autres thés.[94]
Le thé contient de petites quantités de théobromine et légèrement plus élevé de la théophylline que café. Préparation et beaucoup d’autres facteurs ont un impact significatif sur le thé, et la couleur est un indicateur très pauvre de la teneur en caféine. Thés comme le thé vert japonais pâle, gyokuro, par exemple, contiennent beaucoup plus de caféine que beaucoup plus sombres thés comme le lapsang souchong, qui a très peu.[94]
Non-Doz 100 mg comprimés de caféine
La caféine est également un ingrédient commun de boissons non alcoolisées, comme le cola, préparé à l’origine de la noix de kola. Boissons gazeuses contiennent typiquement environ 10 à 50 mg de caféine par portion. En revanche, les boissons énergisantes, telles que Red Bull, peuvent commencer à 80 milligrammes de caféine par portion. La caféine dans ces boissons provenance soit des ingrédients utilisés ou est un additif dérivé du produit de la décaféination ou de synthèse chimique. Guarana, un ingrédient principal des boissons énergisantes, contient de grandes quantités de caféine avec de petites quantités de théobromine et théophylline dans un excipient à libération lente naturel.[95]
Chocolat, dérivé de fèves de cacao contient une petite quantité de caféine. L’effet stimulant faibles de chocolat peut être due à une combinaison de théobromine et théophylline, en plus de caféine.[96] une portion typique de 28 grammes d’une barre de chocolat au lait a environ autant de caféine dans une tasse de café décaféiné, bien que le chocolat noir a environ la même caféine que le café en poids. Certains chocolat noir actuellement en production contient autant que 160 mg / 100 g [77] –, ce qui est de doubler la teneur en caféine du café goutte à goutte contenant de la caféine plus élevé en poids.
Divers fabricants du marché des comprimés de caféine, affirmant que l’utilisation de caféine de qualité pharmaceutique améliore la vivacité d’esprit. Ces effets ont été confirmées par la recherche qui montre l’utilisation de la caféine (si en comprimé form ou non) se traduit par une diminution de la fatigue et une vigilance accrue.[8]
Ces comprimés sont couramment utilisés par les étudiants qui étudient leurs examens et les gens qui travaillent ou pendant de longues heures en voiture.[97] une compagnie américaine commercialise également dissolution bandes de caféine comme une alternative aux boissons énergisantes.[98] une autre voie d’absorption inhabituelle est SpazzStick, un baume à lèvres contenant de la caféine.[99] comme de 2013, un certain nombre de produits contenant de la caféine innovants tels qu’alerte énergie caféine gomme, un produit de Wrigley, avait été introduite aux États-Unis, mais ont été examinée ; après l’annonce d’une enquête menée par la FDA des effets de la caféine ajoutée dans les aliments santé, alerte énergie caféine gomme a été retirée volontairement de la vente.[100]
À partir de 2011, caféine inhalé est une méthode de distribution sous le contrôle de certains parlementaires américains.[101]